Un maquillage fuchsia pailleté

Hello tout le monde !

Après tous ces maquillages d’Halloween, je reviens aujourd’hui avec quelque chose d’un peu plus glamour et qui sera parfait, je pense, en journée comme en soirée 🙂
Pour rester dans le thème de l’automne, j’ai choisi de faire un maquillage dans les tons bordeaux/fuchsia et histoire d’égayer le tout, j’ai ajouté une touche de paillettes 😉

pink

Ici j’ai utilisé le coffret « Grande Hotel Café » de Too Faced (collection de Noël 2016) mais je pense que vous pourrez retrouver des couleurs similaires dans de nombreuses autres palettes 😉

Allez c’est parti, j’espère que ça vous plaira !

Etape 1 : le teint

Pas de changement par rapport à d’habitude mais je vous remets quand même ma routine au cas où :
J’applique le fond de teint Fit-Me de Maybelline en teinte 210 à l’aide du pinceau « Plume de teint » de chez Etam, puis je passe à l’anticerne de chez Sephora en teinte 28 que je pose au beauty blender. Je fixe ensuite légèrement le tout avec la poudre compacte « Beauty Amplifier » de chez Sephora. Pour le blush, j’ai utilisé mon préféré en hiver : le rose BB d’Adopt’ (Réserve Naturelle).  Enfin, j’ai appliqué l’highlighter violet de la palette Solstice de chez Sleek, sur les pommettes, au bout du nez et sur l’arc de Cupidon.

Honnêtement c’est très rapide à faire, et je trouve le résultat très frais 🙂

Etape 2 : les yeux

Vous allez voir qu’ici encore, on ne change pas les bonnes habitudes 😉 Je commence par appliquer une base (la HD de chez NYX) sur toute la paupière, puis je passe au creux. Je défini ce dernier avec un fard brun clair qui servira ensuite de fard de transition. Ici j’ai appliqué le Skinny Latte de la palette Eggnog Latte, avec un pinceau assez dense qui me permet d’estomper en même temps et d’avoir un résultat plus fondu.
Place maintenant à la couleur ! J’ai appliqué le fard Sprinkles, un fuchsia vraiment sublime, au niveau du coin externe, et jusqu’à environ la moitié de la paupière mobile. Evidemment, j’estompe jusqu’à avoir la forme et l’intensité de couleur désirées. Il faut également que le brun du creux et le fuchsia se fondent bien ensemble. J’applique aussi cette jolie couleur au niveau du ras de cils inférieur, en restant au niveau du coin externe. Ici je vous conseille d’utiliser un pinceau très précis et assez dense, cela vous permettra d’avoir un résultat fumé et non pas un trait de couleur brut.

pink
Comme je vous l’ai dit, j’avais envie de paillettes 😉 J’ai donc appliqué le fard Winter Dream (qui est je pense mon fard préféré de ces trois palettes) sur toute la partie encore nue de ma paupière mobile, jusqu’au coin interne. J’estompe bien sûr pour fondre ce joli mauve et le fuchsia. Comme précédemment, j’en met également au niveau du ras de cils inférieur, sur toute la longueur cette fois. Si vous voulez encore plus d’intensité, vous pouvez appliquer ce fard à l’aide d’un pinceau humidifié, vous verrez le résultat est bluffant !

pink
Etant donné qu’il n’y a jamais assez d’highlighter, j’ai repris le violet que j’ai appliqué sur mes joues et je l’ai appliqué précisément, au niveau du coin interne des yeux. C’est un geste qui réveille intensément le regard !
Plus que deux étapes et c’est terminé 😉  Je trace un trait de liner très fin en terminant par une petite virgule et enfin, j’applique généreusement du mascara, sur les cils du haut, et du bas.

pink
En ce qui concerne les sourcils, je les ai rapidement re-dessinés à l’aide du kit de chez ELF, c’est assez discret mais c’est comme cela que je les préfère 🙂

Et voilà pour les yeux ! Qu’est ce que vous en pensez ? 🙂 

pink

pink

Etape 3 : les lèvres

Etant donné que les yeux restent assez clairs, j’ai opté ici pour un rouge à lèvres assez marqué, toujours fuchsia 😉 Il s’agit du rouge à lèvre sans transfert de chez Sephora, en teinte N°16 (Cherry Nectar). Je l’aime vraiment beaucoup et d’ailleurs je le porte à chaque soirée en ce moment !

pink

Voilà pour le look final ! J’espère que vous aimez, en tout cas dites-moi ce que vous en pensez en commentaires !

En attendant un prochain article,

Je vous embrasse !

 

Publicités

Maquillage Arlequin

Bonjour tout le monde ! Comme promis, voilà le second  maquillage pour Halloween ! Celui ci est plus coloré, style arlequin. Il paraît compliqué comme ça mais en réalité il suffit juste de laisser libre court à sa créativité et tout se passe bien 😉

Allez je ne traine pas plus, c’est parti pour le tuto !

color

Matériel :

  •  de la peinture blanche pour le visage
  • un blush rose
  • des fards à paupière colorés ou de la peinture pour le visage de différentes couleurs
  • de la peinture noire ou un liner
  • un pinceau très fin
  • du mascara voir des faux-cils

1ère ETAPE : LE TEINT

Comme dans le tuto précédent, peignez-vous le visage entier en blanc, lèvres et sourcils compris si vous le pouvez. Vous pouvez également peindre le cou. N’hésitez pas à passer plusieurs couches pour avoir le teint bien bien blanc. Si vous le souhaitez, vous pouvez passer par-dessus un fard à paupière blanc ou de la poudre libre pour bien fixer le tout. Abusez ensuite du blush rose, faites deux ronds sur les joues, en estompant légèrement mais en gardant tout de même une couleur très soutenue. Faites de même sur le bout du nez. Sur le front, appliquez ce même blush rose au niveau de la racine des cheveux. Idem, estompez un petit peu mais n’hésitez pas à remettre de la matière pour avoir une couleur bien flash 😉

2ème ETAPE : LES YEUX

Cela paraît compliqué mais en réalité, il faut simplement suivre une base et ensuite faire ce que l’on souhaite. L’idée est de placer de la couleur au niveau des coins internes et externes des yeux, en montant jusqu’au-dessus des sourcils et descendant bas sur les joues. Pour ceci, prenez un fard à paupière ou peinture pour le visage de la couleur que vous voulez (ici j’ai choisi bleu turquoise et vert) et appliquez-le de manière grossière (à l’éponge ou au doigt), en tapotant. Pour un résultat encore plus arlequin, n’hésitez pas à mélanger plusieurs couleurs (dans les mêmes tons quand même) et différentes textures (peinture, fard etc). Répétez l’opération jusqu’à avoir un résultat qui vous plaise 🙂 Normalement le centre de la paupière mobile doit rester blanc, si ce n’est pas le cas, vous pouvez repasser un petit peu de peinture blanche et estomper les bords pour créer un dégradé avec les couleurs appliquées.
Prenez ensuite un peu de peinture colorée (ici j’ai pris du rose), et tracez un triangle sous chaque œil, en descendant bien sur la joue et terminez-le par un point noir.

Vient maintenant la partie « petit points » du maquillage 😉 Avec le tout petit pinceau, prenez de la peinture blanche et tracez de petits points sur les yeux et le front. Faites ensuite la même chose avec de la peinture noire mais cette fois sur les yeux et les joues. N’hésitez pas à tapoter avec votre doigt sur les points pour avoir un effet plus fondu et moins propre 😉

Pour un peu plus de glamour, vous pouvez tracer un très léger trait de liner puis mettre une bonne couche de mascara. Vous pouvez également tenter les faux-cils, c’est ce que j’ai fait ici 😉

Voilà pour la partie la plus longue du maquillage !

color

3ème ETAPE : LES LEVRES

Encore une fois, choisissez les couleurs que vous voulez, en accord avec celles choisies pour les yeux. Ici j’ai donc repris le turquoise et le vert émeraude. Avec la couleur la plus claire, remplissez toutes les lèvres. Ce n’est pas grave si les contours ne sont pas très nets, au contraire 😉 Ensuite, avec la couleur la plus foncée, créez un dégradé en l’appliquant uniquement au niveau des coins de la bouche et en étirant légèrement vers le centre.

Rien de bien compliqué non ? 🙂

color

Voilà pour ce second maquillage d’Halloween, dans le style Arlequin ! J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous sera utile le jour J 😉
Dites moi ce que vous en pensez en commentaires et aussi lequel des deux maquillages d’Halloween vous avez préféré !

En attendant un prochain article,

Je vous embrasse !

 

Maquillage Halloween N°1

Bonjour bonjour !

Je reviens aujourd’hui avec quelque chose d’inédit sur le blog : un maquillage d’halloween !
Avec le film ÇA sorti récemment, j’ai remarqué que les clowns étaient à l’honneur cette année. J’ai donc décidé de vous montrer comment réaliser un maquillage sympa, un peu effrayant (mais pas trop :p ) et surtout très simple à faire pour Halloween.

clown

C’est parti !

Matériel nécessaire : 

  • De la peinture blanche pour le visage (trouvable dans beaucoup de magasins type Gifi etc surtout en cette saison 😉
  • Un fard à paupière blanc ou une poudre libre blanche (facultatif)
  • De la peinture noire pour le visage également, ou un vieux liner en pot
  • De la peinture rouge ou un rouge à lèvre rouge
  • Un blush rose
  • Un pinceau assez fin

ETAPE 1 : le teint

Rien de compliqué : il suffit de peindre l’intégralité du visage en blanc, lèvres comprises 😉 Selon les peintures, il est possible que vous soyez obligés de passer plusieurs couches avant d’avoir un résultat bien blanc. Ici j’ai utilisé un petit tube de peinture de chez Gifi je crois mais je n’ai pas été convaincue … le blanc n’était pas du tout opaque et j’ai dû repasser dessus avec un fard à paupière blanc. Je vous déconseille d’acheter les petits tubes vendus par plusieurs (vert, rouge, noir, orange, gris et blanc), préférez ceux vendus seuls ou en plus grand format.
Si vous avez assez de peinture, vous pouvez peindre également le cou, le résultat n’en sera que meilleur 😉 Une fois ceci fait, vous pouvez si vous le souhaitez passez de la poudre libre par-dessus ou un peu de fard blanc pour bien fixer la matière.
Ensuite, prenez un blush rose bien pigmenté et apposez-le, en rond, sur vos joues. Estompez légèrement mais sans trop disperser la matière.

C’est tout pour le teint 😉

ETAPE 2 : les yeux

C’est ici que vous allez pouvoir laisser libre court à votre créativité ! Vous pouvez faire les deux yeux pareils ou différents, c’est vous qui choisissez 😉
La base est la même de toute façon : avec la peinture noire ou du liner, remplissez toute la paupière mobile. Tracez également un trait au niveau du ras de cils inférieur et fumez la matière en estompant doucement. Evidemment rien ne doit être très propre, au contraire ! Ensuite, l’idée est de créer des motifs autour des yeux, vous pouvez suivre ceux que j’ai fait, ou en inventer de nouveaux 😉

Si voulez reproduire ceux-ci, tracez des traits assez grossiers et sales sous un œil, en allant jusqu’à la joue. De la même manière que précédemment, fumez la matière pour avoir un effet « larmes qui coulent ». Au-dessus de l’œil, tracez comme un triangle et terminez la pointe par un petit rond. Sur l’autre œil, tracez également un triangle au-dessus et en dessous et terminez la pointe inférieure par un rond. Tracez ensuite plusieurs traits à partir du coin externe. Vous pouvez leur donner la forme et longueur que vous voulez 😉 Pour un effet plus dramatique, tracez un trait au niveau du coin interne, sur les deux yeux.
Vous pouvez aussi redessiner vos sourcils comme je l’ai fait ici, en leur donnant des formes différentes par exemple. N’oubliez pas d’ajoutez une bonne dose de mascara 😉

clown

N’hésitez pas à laisser libre court à votre imagination 😉

ETAPE 3 : le nez

Avec le petit pinceau et de la peinture noire, tracez les contours du nez de clown. Remplissez-le ensuite avec de la peinture rouge ou du rouge à lèvres.

ETAPE 4 : la bouche

Le but est de dessiner une bouche plus petite que notre vraie bouche. Pour cela, reprenez le pinceau et la peinture noire et tracez des contours assez fins. Pour pouvez choisir de donner la forme que vous voulez. Ici, j’ai choisi de faire une bouche en cœur.
Vous pouvez ensuite foncer les coins externes de la bouche, toujours avec la peinture noire et tracer deux traits, vers les joues, qui donnent un effet « sourire découpé ». Pour amplifier cet effet, dessinez quelques coutures sur ces traits. Et enfin, dernière étape : remplissez la bouche avec de la peinture rouge ou le rouge à lèvre, en créant un dégradé avec le noir précédemment appliqué.

clown

Et voilà pour ce maquillage « Clown diabolique » ! Qu’est ce que vous en pensez ?

Dites moi tout en commentaires 😉

J’espère que ce type d’article vous plait, normalement, un second maquillage d’Halloween sortira la semaine prochaine, avant le jour J 😉

En attendant,

Je vous embrasse !

Un look Burgundy

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien et qu’avec ce beau temps, vous profitez bien de votre weekend 🙂

Je reviens aujourd’hui avec un nouvel article maquillage. Je sais que j’en fais pas mal en ce moment mais c’est ce que je préfère faire, j’espère que vous aimez aussi !
Je disais donc, nouveau tuto, et en hommage à cette jolie saison qu’est l’automne, je vous propose un look burgundy.

fullsizeoutput_267b
Le burgundy, c’est un peu LA couleur de l’automne : entre le rouge et le violet, la couleur des feuilles en fait !
Le maquillage que je vous propose ici est vraiment facile à faire, il suffit d’avoir un fard brun-chair  (le fard de transition, comme d’habitude), un fard bordeaux ou rouge foncé, et un anti-cerne ou fard crème. Pour ma part, j’ai utilisé la petite palette ULTIMATE WARM NEUTRALS de chez NYX dont je vous ai déjà longuement parlé (ici et ici !) 😉 Je vous met ici le numéro des couleurs que j’ai utilisé :

fullsizeoutput_26b2

 Je vous conseille de réserver ce genre de couleurs aux soirées ou évènements mais si vous voulez porter ce makeup en journée libre à vous 😉

Allez c’est parti pour le tutoriel !

ETAPE 1 : le teint.

Je ne vais pas m’attarder dessus, ma routine teint n’a vraiment pas changé :
 Fond de teint Fit me de Maybelline teinte 210
Anti-cerne Sephora teinte 28
Poudre fixatrice Sephora
Blush rose bébé Adopt
Highlighter Sleek palette Solstice (j’ai mélangé la teinte violette et la teinte dorée)

ETAPE 2 : les yeux

On ne perd pas les bonnes habitudes et on commence par appliquer une base. J’utilise la HD de chez NYX que je trouve très bien.
Ensuite, on passe au fard de transition (le numéro 1) : pas de grande originalité, je l’applique avec un pinceau assez précis mais dense, dans le creux de paupière, en faisant des mouvements d’allers et retours. Ce genre de pinceau permet de directement appliquer et estomper la matière.

burgundy
Une fois le creux bien défini, on passe à la teinte phare du maquillage : la numéro 2. Elle est assez rouge, si vous préférez les couleurs plus violettes, vous pouvez la mélanger avec un fard violine par exemple. J’ai appliqué cette couleur sur la moitié externe de ma paupière mobile, en insistant bien dans le creux et en étirant la matière vers l’extérieur pour donner un effet œil de chat 🙂

Il faut ensuite bien estomper ! Vous verrez qu’en estompant, on perd un peu d’intensité, vous pouvez donc reprendre la couleur burgundy et intensifier puis ré-estomper etc jusqu’à avoir le résultat voulu. N’hésitez pas à prendre votre temps et à bien travailler la forme de votre maquillage.

burgundy

Une fois que vous avez fait ça, on a normalement avoir la moitié interne de la paupière nue, sans aucun fard. Viens maintenant l’étape un poil plus délicate : avec un petit pinceau plat, je prélève un peu d’anticerne et je l’applique sur toute cette partie nue, en suivant les contours de la paupière au niveau du creux. A l’endroit où l’anticerne et le fard bordeaux se rejoignent, je fonds les deux en utilisant un pinceau estompeur et en faisant des petits mouvements circulaires. Le but est bien sûr d’avoir un joli dégradé 😉 Si vous avez du mal à fondre les couleurs, vous pouvez appliquer un fard crème (numéro 3) par-dessus l’anticerne et estomper doucement.
Ça en jette non ? 😉

burgundy

J’ai également appliqué la couleur burgundy en ras de cils inférieur, en restant bien sur la moitié externe. N’hésitez pas à bien estomper pour avoir un résultat fumé.

Pour avoir un look plus terminé, j’ai ajouté un trait de liner en étirant bien la virgule. J’ai également légèrement rempli mes sourcils avec le kit de chez ELF.
Et voilà, un bon coup de mascara (ici l’Extra Sculpt Volume de chez KIKO) et le tour est joué !

burgundy

burgundy

burgundy

Qu’est ce que vous en pensez ?

ETAPE 3 : les lèvres

Plusieurs options sont possibles : vous pouvez opter pour un nude ou, pour un look total burgundy, vous pouvez choisir un joli bordeaux. C’est ce que j’ai choisi ici 😉
J’ai appliqué la teinte N°23 violet profond de la collection Grands Rouges de chez Yves Rocher mais je dois avouer que je ne l’aime pas du tout ! L’application n’est pas uniforme et ne tient absolument pas, je ne vous le recommande pas … Dommage car la couleur est vraiment jolie !

Voilà le look final ! Vous aimez ? C’est assez « dramatique » mais pour l’automne c’est vraiment sympa je trouve 🙂

fullsizeoutput_2683

 

fullsizeoutput_2687

Dites moi ce que vous en pensez en commentaires !
En attendant un prochain article,

Je vous embrasse !

 

Comment porter un rouge à lèvres rouge?

Bonjour les filles ! (Et les garçons !)

Bon je sais, j’ai un peu délaissé le blog ce dernier mois, la rentrée à l’école véto est assez prenante les premières semaines et puis ensuite je n’avais pas vraiment envie il faut l’avouer. J’ai été beaucoup maquillée début septembre, j’ai rencontré plein de nouvelles personnes en étant toujours sur mon 31 et je me suis rendue compte que j’avais tendance à me cacher derrière un fond de teint ou un smoky… Or, comme je vous l’ai déjà dit dans un article précédent, ce n’est pas du tout comme ça que doit s’envisager le maquillage : il faut avant tout que ça reste fun ! Si sortir sans makeup n’est plus une option alors il faut réfléchir un peu, se poser et se demander pourquoi. C’est donc ce que j’ai gentiment fait ces dernières semaines et maintenant que je me sens mieux avec moi-même, je peux reprendre les petits conseils et tutos 😉

Trêve de confidences et revenons-en à nos moutons ! L’article d’aujourd’hui va vous faire plaisir et vous aider j’espère puisque je vais vous expliquer comment porter un rouge à lèvres rouge sans avoir l’air vulgaire (ou cagole).

Le rouge à lèvres rouge c’est un peu la BASE du maquillage : c’est je pense une des premières couleurs de rouge à lèvres qui ait existé, c’est l’emblème de la sensualité, de la femme fatale …  bref, tout ce qu’on aime n’est ce pas ?
Pourtant, ce n’est pas si facile que ça à porter … D’abord il y a un million de teintes de rouges différents et tous n’iront pas à toutes les carnations. Ensuite il faut trouver la bonne texture : un rouge matte n’aura pas le même effet qu’un rouge gloss. Et enfin, le plus important, ça ne se porte pas avec n’importe quoi, autant niveau maquillage du teint et des yeux, que niveau vestimentaire je pense.

Je vais donc vous donner mes petits conseils pour porter sur vos lèvres cette si jolie couleur 🙂 Bien sur ce n’est pas la parole sainte, si vous n’êtes pas d’accord avec moi et que votre style vous plait, c’est parfait gardez le !

ROUGE

Quel ton de rouge porter ?

Comme je vous l’ai dit, on peut trouver mille et une teintes différentes de rouge : du rouge-orangé au rouge bordeaux en passant par le coquelicot, le brique et j’en passe.
La première chose à faire est donc de choisir une teinte qui vous va. Selon la couleur de votre peau, plus ou moins claire, le rendu d’une même teinte ne sera pas la même. Il n’y a pas de règle absolue mais par exemple je trouve que sur les femmes à la peau très claire, à sous-tons rosés, un rouge orangé ou coquelicot est très joli. Au contraire, je trouve plus flatteur un rouge foncé sur une peau métis ou noire.
Le couleur de rouge à choisir va aussi dépendre de la couleur de vos dents. Je m’explique, dans chaque rouge il y a un certain pourcentage de bleu : plus le rouge tire vers le bordeaux, violet, plus il y a de bleu. Au contraire, plus il tire vers l’orangé, plus il y a de jaune et moins de bleu. Or le bleu-violet a tendance à faire paraître les dents plus blanches en « annulant » la couleur jaune qu’elles pourraient avoir. Magique non ? Donc si vous avez des dents un peu jaunes, préférez un rouge à lèvre tirant plus sur le bordeaux que sur l’orangé. Par contre, si vous avez des dents Colgate parfaitement blanches, vous pouvez foncer sur le coquelicot 🙂
Enfin, vous pouvez aussi varier de teinte en fonction de la saison : perso je ressors mes rouges vifs et orangés en été et en automne-hiver, je préfère des teintes plus froides.

Bien sur, tout ça c’est la théorie, le plus important c’est bien-sûr de choisir une teinte de rouge qui vous plaise et avec laquelle vous vous sentez bien.

Quelle texture choisir ?

J’aurais tendance à vous dire que les finis mattes ou semi-mattes sont plus classes mais en réalité vous pouvez choisir le fini que vous préférez 😉
Petite règle quand même : autant une femme aux lèvres fines pourra tout porter, autant si vous avez une bouche pulpeuse, ne tentez pas le rouge gloss et tournez vous vraiment vers le matte. De manière générale, je vous déconseille le rouge en gloss, qui n’est ni moderne, ni classe.

Quand porter un rouge à lèvres rouge ?

Quand vous voulez bien sûr ! Il n’y a pas de règles. Vous pouvez très bien le sortir pour les occasions spéciales ou bien le porter tous les jours si ça vous fait plaisir (sans bien-sûr se cacher derrière 😉 ).
Après cela dépend de votre travail ou de vos études évidemment…
Petite astuce : si vous avez un petit bouton disgracieux, vous pouvez habillement détourner l’attention sur autre chose en portant un rouge à lèvre qui attirera l’œil : du rouge par exemple 😉

Avec quel maquillage porter du rouge ?

Alors ce qui est fondamental pour moi quand on veut porter un rouge à lèvre coloré et voyant, c’est d’avoir un teint impeccable. Cela vaut pour le rouge mais aussi pour d’autres couleurs vives comme le fushia, le brun etc … A mon sens le teint doit au moins être unifié car sinon, le rouge des lèvres fera ressortir le rouge que vous avez autre part (et trop de rouge sur un visage ce n’est pas le top). Attention comme je l’ai dit plus haut, si vous avez une imperfection le rouge peut détourner l’attention sur celle-ci, à condition qu’elle soit relativement loin des lèvres (sur le front par exemple). En fait, à minima, il faut que le contour des lèvres soit unifié et impeccable pour qu’il n’y ait pas d’impression de rouge qui file … Ce n’est pas très clair mais je suis sûre que vous voyez ce que je veux dire 😉

Ensuite, un rouge à lèvres rouge ne se porte pas avec n’importe quel maquillage des yeux. Comme on l’a souvent répété, en maquillage il faut choisir : soit on charge les lèvres, soit on charge les yeux. On évite donc le maxi smoky noir + le rouge sur les lèvres, sinon ce n’est pas très classe …  Si vous avez vraiment une occasion spéciale et que vous avez une envie irrésistible de maquillage ultra chargé, alors optez plutôt pour un smoky marron, bien moins dur que le noir, et associez le à un rouge pas trop vif, plutôt dans les tons brique.
Ici par exemple, j’ai opté pour un fard irisé brun clair sur la paupière mobile, puis un fard brun un peu plus foncé en coin externe. Le tout bien estompé, un coup de mascara et c’est tout.

fullsizeoutput_20fd

ROUGE

Un trait de liner très fin peut aussi être très joli porté avec un rouge sur les lèvres.

Avec quels vêtements porter un rouge à lèvres rouge ?

Ici encore pas de règles mais n’oubliez pas que l’effet recherché est en général la sensualité : sexy mais pas vulgaire. Restez donc assez sobre sur la tenue. Pour ce qui est des couleurs, attention aux associations hasardeuses, par exemple je vous conseille de ne pas porter de rose si vous avez les lèvres rouges. Vous pouvez vous la jouer total look rouge mais dans ce cas, les tons doivent être vraiment les mêmes ou bien le rouge à lèvres plus foncé.

Voilà pour tous ces petits conseils, j’espère que ça vous a plu et que cela vous aidera ! Je pense que ce qu’il faut retenir surtout c’est « se faire plaisir sans être vulgaire » 😉

ROUGE

Dites moi ce que vous en pensez en commentaires !
Est ce que vous portez du rouge à lèvres rouge ?

Je reviens vite pour un prochain article, et en attendant,

Je vous embrasse !

 

Dupe : Naked Heat UD-VS- Warm Neutrals NYX

Bonjour tout le monde !

J’espère que vous passez un bon mois d’Août et qu’il fait beau chez vous 🙂

Je vous retrouve aujourd’hui avec un article qui j’espère vous plaira, c’est la première fois que je le fais sur mon blog. Comme le nom l’indique, il s’agit d’un article dupe !
Je m’explique : les dupes sont des produits de beauté abordables similaires à d’autres produits beaucoup beaucoup plus chers. Un exemple connu est le gel à sourcils de chez Essence, dupe parfait de celui de chez Benefit.

Comme vous le savez surement (sauf si vous vivez dans une grotte !), la marque Urban Decay a encore fait fort et a sorti LA palette de l’été : la NAKED HEAT que voilà.

Urban-Decay-Naked-Heat-Palette

J’ai donc fait comme toutes les beauty addicts qui se respectent et je suis allée voir la bête chez Sephora en Thaïlande puisqu’elle était déjà sortie là-bas. Bon autant dire qu’elle est magnifique, autant le packaging que les couleurs, rien à dire elle est parfaite. Mais plus je la regardais et swatchais les couleurs sur mon bras, plus elle me rappelait quelque chose. En rentrant chez moi en France, j’ai donc regardé un petit peu dans ma collection et j’ai trouvé : la Naked Heat me faisait furieusement penser à la Warm Neutrals de chez NYX ! Mêmes tons chauds, mêmes couleurs, sauf que l’une coûte presque 50€ (49,95€) pour 12 fards et que l’autre coûte 17,90 € pour 16 fards.
J’ai regardé sur internet si cette palette était un dupe « connu » et j’ai en effet trouvé des comparatifs de swatchs :

fullsizeoutput_2573

Bluffant non ?

Pourtant, en regardant des revues et des tutos sur la Naked Heat, aucune des Youtubeuses ne parlait de ce dupe ! Certaines ont évoqué la Perfect Filter en teinte Rustic Antic toujours de chez NYX mais je trouve la ressemblance beaucoup moins frappante.

J’ai donc décidé de vous faire cet article 🙂  Et pour vous convaincre de la grande ressemblance entre ces deux palettes j’ai reproduit un tutoriel de la talentueuse Sananas : elle utilise la Naked Heat (vidéo ici) , j’utilise la Warm Neutrals de chez NYX.
Avant de vous laisser avec le tuto, je tiens à préciser que Sananas aime les maquillages très chargés au niveau des yeux, ce qui n’est pas mon cas. Le résultat est donc moins fort sur moi que sur elle mais c’est une question de goût et pas du tout de pigmentation de la palette  (je vous avait d’ailleurs fait une revue et un tuto avec l’an dernier ici ) 🙂

C’est parti !

Je vous laisse ici la palette NYX numérotée pour que vous puissiez voir les couleurs que j’ai utilisé.fullsizeoutput_256e

ETAPE 1 : Sananas utilise le fard Low Blow et j’utilise le fard n°1, un brun assez clair, en creux de paupière. Comment d’habitude j’ai utilisé une base juste avant. Je fais des allers retours jusqu’à avoir l’intensité voulue.

MU HEAT

ETAPE 2 : Toujours en creux de paupière, pour intensifier et réchauffer, j’utilise le fard N°2 et Sanaa le fard He Devil, un joli orangé. Ici c’est de ma faute, j’ai beaucoup TROP estompé ce qui fait que le orange est très fondu contrairement au maquillage de Sananas. Juste sachez que vous pouvez sans problème avoir une très bonne intensité avec la palette NYX aussi.

MU HEAT

ETAPE 3 : Au niveau du coin externe, on applique maintenant un fard brun-rouge : le N°3 pour moi et le En Fuego pour la palette Naked Heat. Je reste vraiment sur coin externe et je travaille la matière avec un pinceau assez petit. J’estompe ensuite bien sur 😉

MU HEAT

ETAPE 4 : Pour intensifier encore plus, Sananas utilise le fars Hashes et j’utilise le fard N°4, toujours au niveau du coin externe mais de façon vraiment précise, avec un petit pinceau boule par exemple.

MU HEAT

ETAPE 5 : On va maintenant remplir le centre de la paupière, avec le fard Dirty Talk pour Sanaa et le fard N°5 pour moi. Je l’applique avec un pinceau plat, sur tout la paupière mobile sauf le coin externe qui est déjà coloré.

MU HEAT

ETAPE 6 : On reprend du fard foncé (Hashes ou le N°4) et on le place avec un pinceau très précis au niveau du ras de cils supérieur, en collant la ligne des cils.

Voilà pour la paupière supérieure !

 ETAPE 7 : Pour le ras de cils inférieur, nous allons faire la même chose. D’abord du fard N°1 ou Low Blow de manière assez fondue, puis le fard N°2 orangé ou He Devil plus précisément et enfin le fard N°4 ou Hashes, uniquement au niveau du coin externe.

ETAPE 8 : le mascara bien sur !  Ici j’utilise le Extra Sculpt Volume Mascara de chez KIKO, je le trouve vraiment bien 🙂

MU HEAT

Voilà le résultat final et la comparaison entre Sananas et moi ! Comme je vous l’ai dit, je n’ai pas été maligne car je n’ai pas voulu charger le maquillage autant que Sanaa mais du coup c’est plus difficile de voir que le résultat est très similaire … Savoir aussi que sur les photos ça a toujours l’air moins fort qu’en réalité 🙂

Capture d_écran 2017-08-13 à 15.28.29

MU HEAT

MU HEAT

Pour conclure, je trouve la palette Naked Heat très belle et en tant que collectionneuse j’ai évidemment envie de l’acheter mais je trouve son prix beaucoup trop élevé et surtout j’ai déjà les mêmes fards, quasi identiques dans la Warm Neutrals de chez NYX donc je vais passer mon tour 🙂

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que vous allez vous laissez tenter par la nouveauté Urban Decay ou vous rabattre sur celle de chez NYX ?

MU HEAT

Je vous mets les liens des deux palettes ici :
– UD Naked Heat : ici
– NYX Warm neutrals : ici

J’espère que cet article vous aura plu, dites-moi tout en commentaires !

A très vite,

Je vous embrasse !

 

EnregistrerEnregistrer

Un liner bleu ?

Bonjour tout le monde !

Ça y est, après des semaines d’absence je reprends enfin le blog en main !
Je vous écris cet article de la Thaïlande : même au bout du monde je pense à vous 😉
Les magnifiques couleurs d’ici m’ont donné envie de vous faire un tuto makeup estival et coloré en utilisant une couleur que peu de gens osent porter : le bleu !
Je vais donc vous montrer comment réaliser un maquillage simple et efficace avec un fard bleu, c’est parti !

fullsizeoutput_20ed

1ère ETAPE : LE TEINT

Comme d’habitude, on se répète, le teint est le plus important dans un maquillage. Cela dit, le fond de teint n’est pas l’unique solution pour parfaire un teint ! En été, avec la chaleur etc porter du fond de teint n’est pas forcément pratique ou agréable … Vous pouvez donc opter soit pour une BB ou CC crème, plus légères, soit pour une poudre légèrement colorée (de la couleur de votre peau bien sur !) simplement pour unifier ou encore pour un correcteur en petites touches, là où vous voulez corriger : au niveau des cernes ou imperfections par exemple.
En été, j’aime beaucoup jouer avec la lumière, je choisis donc en général un blush rose bébé ou pèche irisé, et je rajoute une pointe (comprendre pas mal 😉 ) d’highlighter sur mes pommettes. Encore une fois, c’est comme vous préférez : si votre cœur bat pour les blush mattes, foncez !

2ème ETAPE : LES YEUX

Comme je vous l’ai dit, nous allons utiliser du bleu et pas n’importe comment : en liner.
Avant de commencer, j’ai appliqué une base à paupière. Je vous le conseille car cela va permettre d’unifier la paupière, de faire tenir les fards plus longtemps et d’intensifier leur couleur. Si vous n’avez pas de base, aucun soucis, vous pouvez tout à fait utiliser votre correcteur, cela marche très bien aussi 🙂
Ensuite, j’ai appliqué un fard bleu matte très clair sur ma paupière mobile. Si vous n’avez pas ce genre de couleur, pas de soucis, un crème fonctionnera tout aussi bien.
Pour intensifier un peu, j’ai continué en appliquant un fard matte brun dans le creux de paupière. N’oubliez pas de bien estomper pour fondre les couleurs entre elles.

fullsizeoutput_20e5

Dernière étape pour la paupière supérieure : le trait de liner ! J’ai ici utilisé un fard matte bleu nuit ( le Héroïne de la Vice d’Urban Decay), vous pouvez évidemment choisir la couleur que vous voulez, je pense notamment qu’un fard bleu électrique aurait fait plus ressortir mes yeux noisettes, malheureusement, je n’ai pas de fard de cette couleur.
Pour utiliser un fard à paupière comme liner, c’est très simple. Il vous suffit d’humidifier votre pinceau biseauté puis de prélever le fard en enlevant les chutes. Ensuite vous tracez votre trait comme vous l’auriez fait avec un liner gel ou liquide.
Pour ce maquillage, j’ai choisi de faire quelque chose d’assez intense avec une longue virgule pour un effet œil de chat.

fullsizeoutput_20e7

En ce qui concerne la paupière inférieure, j’ai repris du fard bleu nuit utilisé en tant que liner et je l’ai placé sur mon ras de cils en estompant doucement pour avoir un résultat fumé.
Dernière étape et pas des moindres : le mascara ! En ce moment, j’adore utiliser le Mascara volume effet faux cils d’Yves Saint Laurent. Je trouve qu’il allonge vraiment bien et donne du volume, c’est un coup de cœur 🙂 Je l’applique sur mes cils du haut et du bas.

fullsizeoutput_20e8

Voilà le résultat pour les yeux ! Qu’est-ce que vous en pensez ?

3ème ETAPE : LES LEVRES

Je suis restée assez sobre sur les lèvres : un petit rouge à lèvre crémeux rose-mauve et voilà 🙂 Avec du bleu sur les yeux, je vous conseille le nude pour les lèvres, après évidemment vous pouvez porter la couleur qui vous plait, ce n’est que mon avis !

fullsizeoutput_20f1

Et voilà le résultat final ! je trouve ça vraiment sympa, ça change du basique liner noir et comme je vous l’ai dit, vous pouvez utiliser des couleurs plus pop, cela fera d’autant plus estival 🙂

fullsizeoutput_20ef

J’espère que ce tuto vous a plu, n’hésitez pas à me le dire en commentaires, ça me permet de voir si ça plait ou non 🙂

A très vite pour un nouvel article,

Je vous embrasse !

 

Comment faire un teint photoshoppé

Bonsoir tout le monde !

En cette période de révision, je prends le temps de vous écrire un article, ça me permet de me vider la tête et de me faire plaisir 😉

Je suis désolée de la longue période d’absence, j’ai beaucoup de travail donc ce n’est pas facile de me poser et d’écrire. Je peux déjà vous prévenir qu’après celui-là, il n’y aura probablement pas d’article avant 3 semaines … Mais après promis, tout devrait reprendre selon le rythme habituel 🙂

Je vous l’ai déjà dit dans des précédents tutos, j’ai un GROS soucis de cernes que j’arrive difficilement à camoufler. J’ai donc décidé d’investir dans une petite palette de correcteurs, avec différentes couleurs. Cela fonctionne comme le cercle chromatique : chaque couleur peut en neutraliser une autre, cela permet de cacher toutes les petites imperfections ou autres coquineries du teint 😉 Je vais donc vous expliquer aujourd’hui comment utiliser ce genre de palette et réaliser un teint photoshoppé.

fullsizeoutput_1fdc

De nombreuses marques ont récemment sorti des palettes de correcteurs. Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur celle de chez KIKO, pour ses couleurs (il me fallait absolument un correcteur orangé), son prix et sa disponibilité (j’avoue qu’au départ je voulais celle de chez NYX mais elle était toujours en rupture …).

D’abord, la palette est très jolie : le packaging est soigné, tout noir laqué, et il y a même un miroir ! Je trouve la taille également très pratique puisqu’on peut l’emporter partout.

En ce qui concerne les couleurs, il y en a 5 :
– un vert  pour camoufler les rougeurs
– un lilas pour corriger les teints jaunes
– un orangé pour corriger les cernes bleues
– un ocre pour corriger les cernes violettes

Et bonus, au centre se trouve un enlumineur pour mettre en avant les zones bombées du visage. Je trouve la consistance des fards très bien : crémeux mais pas trop et surtout très facile à travailler et estomper.

fullsizeoutput_2041

Maintenant que je vous ai montré le produit, je vais vous montrer comment je l’utilise

Etape 1 : hydrater la peau

On ne le dira jamais assez on ne fait jamais son teint sans hydrater au préalable sa peau ! Sinon attention aux petits boutons ou autres désagréments…

Etape 2 : camoufler les rougeurs

Pour cela, je prends un petit pinceau plat (type pinceau pour les yeux mais très fin) avec lequel je prélève un petit peu de matière. Ici du vert puisque c’est la couleur opposée au rouge. Attention à ne pas en prendre trop il faut vraiment y aller petit à petit pour ne pas faire d’effet paquets après sous le fond de teint.
L’idée est donc de déposer un petit peu de matière sur chaque zone à corriger et de l’estomper légèrement.

Etape 2 : cacher les cernes

Ici encore, j’ai pris un pinceau fin et j’ai prélevé de la matière. Cette fois je prends du orange pour camoufler mes cernes bleues. Tout comme avec un anti-cerne classique, il faut déposer la couleur et la tapoter pour bien la fondre dans la peau. Selon la couleur de vos cernes, vous pouvez utiliser soit le orange foncé, soit le ocre, soit même les deux.

fullsizeoutput_1fc6

Fatigue extrême : énooormes cernes !

Etape 3 : Corriger le teint jaune

Je ne l’ai pas fait ici mais si vous trouvez que vous avez le teint un peu jaune ou terne, vous pouvez appliquer le lilas sur les zones qui vous embêtent.

Voilà pour l’utilisation des correcteurs :

fullsizeoutput_1fca

Maxi style :p

Etape 4 : le fond de teint

Je pense que je ne vous apprends rien mais le choix du fond de teint est primordial. Il y a des centaines de formules et rendus de fond de teint différents et tous ne vous conviendrons pas ! Par exemple, moi qui aime les fini très naturels, très fin, je ne m’oriente pas trop vers des fond de teint très couvrant ou épais mais plutôt sur des textures fluides modulables. Ici, j’ai utilisé le Dream Satin Fluide (perfecteur de teint) de chez Maybelline que j’aime beaucoup : il porte vraiment bien son nom puisqu’il fait réellement une peau satinée et un effet « peau parfaite ». C’est un fond de teint qui je trouve très bien pour l’été car il est très léger sur la peau, confortable à porter et ne bouge pas du tout.
Autre élément important : la teinte ! Prendre un fond de teint plus foncé que votre carnation se verra et ne sera vraiment pas flatteur. Il faut prendre la teinte qui se rapproche vraiment de votre vraie couleur de peau. On comprend donc que pour peu que vous vous exposiez au soleil, vous n’aurez pas la même teinte de fond de teint avant et après l’été 😉
Par exemple ici : ma teinte avant été est le Dream Satin en teinte sable 30 et à côté, ma teinte mi-été qui est le Fit Me en teinte 210.

IMG_6747

En ce qui concerne l’application, j’aime beaucoup le faire au beauty blender (toujours humidifié bien sur !) mais si vous préférez, vous pouvez tout à fait l’appliquer au pinceau. Ce qui est important, c’est de ne pas gâcher le travail de correction fait en amont et donc de ne pas étirer la matière sur ces zones ! Au contraire, on va tapoter doucement pour faire se fondre le correcteur dans le fond de teint et camoufler parfaitement ce que l’on veut cacher.

Etape 5 : l’anticerne

Bien que l’on ait mis du correcteur et du fond de teint, il est possible que les vilaines cernes se voient encore… C’était mon cas ici, j’ai donc appliqué par dessus et en fine couche mon anti cerne habituel : celui de chez SEPHORA en teinte 22. Vous pouvez faire de même si certaines imperfections se voient encore.

Etape 6 : poudrer

Pour que tout tienne bien tout le long de la journée/soirée, je vous conseille de poudrer, au moins le dessous de l’œil et la zone T. Ici j’ai utilisé la poudre Beauty Amplifier de chez SEPHORA qui lisse vraiment le grain de peau pour un effet photoshoppé 😉

Etape 7 : mettre de la couleur

Maintenant que le teint est bien unifié, j’applique du blush (la couleur et forme que vous voulez bien sur) et du bronzer, très légèrement.
J’ai également utilisé l’enlumineur de la petite palette sur l’os de la joue et le bout du nez.

fullsizeoutput_1fd0

Voilà ! Cela donne un teint unifié et frais, idéal pour un évènement spécial ou l’on veut que tout soit parfait 😉

Dites moi ce que vous en pensez en commentaires, et si vous vous laisseriez tenter par une palette de ce type 😉

Vous pouvez retrouver celle de chez KIKO ici pour 13,95€

A bientôt pour un prochain article,

Je vous embrasse !

Un maquillage pêche pour les beaux jours.

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien en ce weekend de Pâques 🙂

Aujourd’hui je vous propose un petit tutoriel pour réaliser un maquillage que j’adore porter en été et qui, je trouve, met en valeur toutes les couleurs d’iris. Il s’agit d’un joli smoky pêche, très facile à réaliser, et que vous pourrez pimper en utilisant ou pas des pigments.

fullsizeoutput_2026
Pour réaliser ce maquillage, j’ai utilisé la petite palette de la collection «Less is Better » de chez KIKO (qui est vraiment très bien !), un fard cuivre-pêche de la Vice d’URBAN DECAY et les pigments de chez NYX en teinte N°6 « Stunner ».
Préparez vos pinceaux, c’est parti !

LE TEINT : Je ne suis pas très originale puisqu’à part la couleur du blush, je ne change pas de routine teint. J’ai trouvé des produits qui me conviennent donc comme on dit, on ne change pas une équipe qui gagne 😉 Je vous remets quand même les différentes étapes (car je suis gentille 😉 ). En premier, j’hydrate bien ma peau. C’est important car cela permet bien sûr de nourrir la peau mais en plus, la plupart des crèmes hydratantes de jour font de très bonnes bases de maquillage. Ensuite, j’utilise selon mon envie et surtout selon la couvrance que je recherche, soit une CC crème (celle de chez SEPHORA en teinte 20 ou 23), soit un fond de teint. Ici j’ai utilisé le fond de teint Dream Satin Fluide de MAYBELLINE en teinte Sable 30. Je l’applique avec la Silicious Sponge (Djulicious cosmetics) pour un rendu très naturel. Si vous n’avez pas vu mon article sur cette petite éponge révolutionnaire, je vous le remets juste ICI. Pour camoufler mes cernes, j’ai utilisé un fard crème orangé puis l’anticerne liquide de chez SEPHORA (teinte 22). Comme d’habitude, j’ai bien poudré l’anticerne ainsi que ma zone T avec la poudre Beauty Amplifier de SEPHORA. Elle permet de bien lisser le grain de peau et surtout de fixer les produits pour éviter toute migration.
Après cela, je me trouvais un peu pâlotte, j’ai donc réchauffé mon teint avec le bronzer de chez ETAM puis, j’ai appliqué un blush pêche.
Enfin, j’ai appliqué mon highlighter coup de cœur du moment, le Beat the Blues de chez MeMeMe, sur mes pommettes, le bout de mon nez et l’arc de cupidon.
Avec ça, teint glowy assuré !

LES YEUX : comme je vous l’ai dit, j’ai voulu faire un maquillage très lumineux, dans les tons pêches.
1- Ici encore pas de changement puisque comme d’habitude, je commence par appliquer une base, ici la HD de chez NYX. J’ai ensuite utilisé 3 fards de cette petite palette :

IMG_6635

2– Pour bien unifier ma paupière, j’ai commencé par appliquer le fard le plus clair (bien sur, n’importe quel fard blanc-crème fera l’affaire !).

3- Ensuite, afin de préparer le dégradé, j’ai appliqué le fard pêche (en haut à droite) juste dans le creux de paupière. Pour cela, j’ai pris un pinceau assez fourni mais pas trop long et j’ai fait des petits allez retours d’un bout à l’autre de ma paupière en restant bien dans le creux. Evidemment, j’estompe ensuite.

fullsizeoutput_200b

4– Arrive maintenant le fard pop de ce look : le Sonic de la Vice d’URBAN DECAY. fullsizeoutput_c60Comme vous pouvez le voir, c’est un fard entre le cuivre et le pêche. Je l’applique avec un pinceau plat sur toute la paupière mobile ainsi qu’au niveau du ras de cil inférieur. Avec un pinceau estompeur, je le fonds ensuite avec le fard pêche.

fullsizeoutput_200d

5- Le smoky étant l’art du dégradé, j’ai utilisé le fard brun foncé de la palette de chez KIKO dans le coin externe et je l’ai fumé avec le reste. Ici, laissez place à votre envie : vous pouvez ajouter de la matière jusqu’à avoir l’intensité souhaitée. N’oubliez pas juste de bien estomper.

fullsizeoutput_2017

6- Etape facultative mais dont j’avais envie : j’ai utilisé des pigments cuivre pour apporter une intensité et une lumière supplémentaire. Pour appliquer les pigments sur les yeux c’est la même chose que sur les lèvres (voir mon dernier article ICI) : il faut utiliser un pinceau en poils synthétiques, l’humidifier, et tapoter les pigments sur la paupière et non pas étirer.

fullsizeoutput_201b

7- Bien sûr, j’ai finalement appliqué généreusement du mascara (le Better Than Sex de chez TOO FACED en ce moment) sur les cils du haut et du bas, et voilà !

PECHE – Version 2

LES LEVRES : J’ai voulu rester dans les mêmes tons et ai donc appliqué un rouge à lèvre de couleur pêche (ici de chez KENZO). J’ai choisi un fini crémeux assez brillant ici mais si vous préférez vous pouvez totalement porter du mat.

Voilà le maquillage terminé, qu’est-ce que vous en pensez ?

fullsizeoutput_2022

Pour les beaux jours, je trouve ça très sympa 🙂

Donnez-moi vos avis en commentaires et n’hésitez pas si vous avez des demandes d’articles, je me ferais une joie d’y répondre !

J’espère que cet article vous a plu, à très vite,

Je vous embrasse !

 

DIY : Faire son rouge-à-lèvres effet métal

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien 🙂
Je reviens aujourd’hui avec un article DIY : un tuto très simple pour faire son propre rouge-à-lèvres métallique.

LEVRES METAL – Version 2

Je ne sais pas si vous avez vu, mais la tendance lèvres métalliques est totalement montée en flèche ces derniers mois. Au point même que de nombreuses marques comme NYX ou même LANCÔME ont sorti leur formule. Cependant, il faut avouer que l’on ne veut pas forcément investir dans un rouge à lèvres métallique sachant qu’on ne va pas le porter tous les jours… En regardant un peu sur Instagram et YouTube, j’avais trouvé des tutos expliquant comment transformer un rouge normal en rouge métallique en utilisant des highlighters ou fards à paupière mais je n’avais pas été convaincue… Cela asséchait énormément les lèvres et n’était pas confortable du tout. Finalement, dernière tentative, j’ai essayé avec des pigments et là, miracle, ça a marché !
Allez, je vous explique comment j’ai fait et vous montre le résultat :

MATERIEL :
– un rouge à lèvre crémeux
– des pigments (ici j’utilise ceux de chez NYX en teinte 06 « Stunner » que vous pouvez trouver ici pour 5,90€ )
– un pinceau fin synthétique
– une brume ou un spray fixateur

Etape 1 : appliquer en couche assez généreuse un rouge-à-lèvres crémeux, d’une couleur proche de celle de vos pigments. Dessinez bien les contours des lèvres à l’aide un pinceau si besoin.

Etape 2 : Humidifier le pinceau synthétique à l’aide d’une brume (style brume hydratante) ou d’un spray fixateur de maquillage si vous en avez. Le fait que les poils du pinceau soient synthétiques est important, cela va permettre de bien accrocher les pigments.

Etape 3 : Prélever délicatement les pigments avec le pinceau. Bien tapoter l’excédent pour ne pas avoir de chutes par la suite.

INSTAG

Etape 4 : Appliquer les pigments sur les lèvres en tapotant. C’est très important, il faut bien tapoter et non pas étirer ! Répétez l’opération jusqu’à avoir la couvrance et l’effet que vous souhaitez 🙂 La clef est de le faire petit à petit pour avoir des couches fines de pigments sur les lèvres et éviter l’effet paquet.

Et voilà, vous avez des lèvres avec un effet métallique !

fullsizeoutput_202b

Qu’est ce que vous en pensez ?

Personnellement, j’aime beaucoup le résultat 🙂 J’ai porté ce combo rouge-à-lèvres – pigments pendant toute une matinée et je n’ai pas eu les lèvres desséchées du tout, au contraire, je ne sentais rien donc pour moi, c’est une technique validée, je vais le refaire, c’est sûr !

fullsizeoutput_2059

Dites moi si vous aimez (ou pas d’ailleurs) en commentaires !

Je reviens très vite avec un prochain article, en attendant,

Je vous embrasse !